les-ecrits-de-elodie

les-ecrits-de-elodie

Déluges de larmes

Ce matin au réveil, juste un petit mot sur l’oreiller qui me dit qu'il est partie et qu'il ne reviendra jamais. J'essaie de l’appelé mais une femme que je ne connais pas me dit que le numéro n'est plus attribué. J'ai la tête qui tourne, je suis prise de vertige, je m'assois, j'ai besoin de réfléchir mais nom cerveau ne m’obéit pas. C'est là que je comprend que je ne le reverrai plus jamais. Je l'aime à en mourir, oui, cela est la vérité, je pourrai mourir pour lui. Je réfléchis encore, enfin j'essaie mais encore un échec. Je me rend compte que je suis arrivé das la salle de bain sans que je sache pourquoi. Je me voit dans le miroir, je suis horrible, vraiment. Mes yeux sont baignés de larmes noircie par mon mascara, mon dieu, je me rend compte d'une chose, j'aurai dû acheter ce fameux mascara waterproofs. Après 10 ans de beau est loyaux service, voilà qu'il me quitte pour je ne sais qu'elle pétasse blonde à l'allure d'une prostitué. Qu'est-je fait pour mérité ça ? Je me le demande vraiment. Moi qui suis fidèle jusqu'au bout des ongles et qui ne dit jamais rien de travers, la petite femme parfaite. Mais maintenant, je n'ai plus envie d'être parfaite, il peut aller au diable, j'en ai rien à faire. Je m'essuie les yeux et fait coulé de l'eau dans la baignoire, j'ai besoin d'un bon bain bien chaud pour oublier tout ça. Mince, dans deux heures je doit aller bossé, tant pis, j'y vais pas, j'ai pas la tête à me faire engueuler tout la journée par un gros connard en manque de sexe, je parle de mon supérieur bien sur. Cette enflure est un vrai faillot et un lèche botte avec le boss. Mais bon, faute de trouver mieux, je suis obligé de le supporter. Et puis, ils me doivent un jours de repos avec toute les heures sup' que j'ai faite la semaine dernière. Une demi-heure plus tard, je sort du bain, sa fait vraiment du bien ! Sa ma changé les idées. Je part en serviette vers le salon, j'allume la télé, prend le téléphone sur la table basse puis compose de numéro. C'est Anne qui décroche, je lui dit que je suis malade et que je resterai au lit toute la journée, elle dit que c'est bon, je la remercie et raccroche. Enfin, tranquille, qu'est-ce que je fait maintenant … Je regarde la télé une bonne partie de la mâtiné en me goinfrant de crème glacé à la vanille avec sauce caramel et éclat de noix de pécan, une glace en pot à « l'américaine » comme ont dit, j'adore. Une fois le pot fini, je me décide enfin à aller m’habiller. Une robe rouge à petit pois noir, mon collier fétiche, avec un pendentifs crâne et rose noir autour, bracelet à pique noir et enfin mon moment préféré, je met mes boots gothique qui ma couté les yeux de la tête. 11 heures, j'envoie un sms à Léa, je veut là voir. Elle répond, elle est ok, je part tout de suite. J'arrive 10 minutes plus tard, devant une petite maison modeste mais très jolie. Léa est ma meilleurs amie, je lui dit absolument tout, sans exception. Nous passâmes la journée ensembles. Sa ma fait du bien de rire un bon coup. Elle ma rassuré et dit qu'il était pas fait pour moi. Comme ont dit «  1 de perdu, 10 de retrouvé », en tout cas je l'espère. C'est de bonne humeur que je rentre chez moi, je pose mes clefs sur le meubles, enlève mes chaussures et par dans la cuisine, je me prépare un bon dîner devant la télé, un film à l'eau de rose et me revoilà encore en train de pleurer comme une madeleine. Mais sa fait quand même du bien , car avec ses dernières larmes, je le met dans la poubelle et l'oublie une bonne fois pour toute. Je vais me coucher pour repartir à zéro demain matin.

 

Ecrit le 26/06/2013. 

Elodie L. 

 



11/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres